title-left

news

title-right
news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Portes ouvertes 2018, DIVTEC, Porrentruy

L’école professionnelle et des métiers techniques de Porrentruy se présente au public les vendredi et samedi 28 et 29 septembre.

Sur le stand #bepog, les jeunes peuvent prendre de la documentation sur tous les métiers techniques.

Vous pourrez y découvrir que les métiers techniques sont des métiers d’avenir. N'hésitez pas à y passer avec vos enfants!

Plus de 250 élèves sont attendus entre jeudi et vendredi. Ensuite vendredi et samedi, le public est chaleureusement invité.

#bepog tient à remercier les responsables de l'école qui ont décidé de travailler en étroite collaboration pour valoriser les formations dans les métiers techniques.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Futur en tous genres

Nouvelles perspectives pour filles et garçons

8 novembre 2018

Comme son nom l'indique, la journée Futur en tous genres s'intéresse à l'avenir et aux larges perspectives qui s'offrent aujourd'hui aux filles et aux garçons. Le temps d'une journée, ils et elles découvrent de nombreux domaines professionnels et des parcours de vie inédits. Futur en tous genres leur permet de découvrir de nouveaux horizons, de réfléchir au choix d'une carrière professionnelle et des perspectives de vie sans a priori ou idée préconçue.

C'est un projet mis en place par plusieurs partenaires : les écoles, le monde professionnel et la sphère familiale.

Futur en tous genres tire ses origines de la Journée nationale des filles. Ce projet a été initié en 2001 dans le cadre du Projet des places d'apprentissage 16+, par la Conférence Suisse des Déléguées à l'Egalité. Dès le début, la Journée nationale des filles a rencontré un grand succès et depuis, plus d’un million de filles et de garçons ainsi que de nombreuses entreprises y ont pris part.

Désormais, Futur en tous genres est un projet intercantonal. Découvre les ateliers dans ta région et comment t'inscrire dans notre agenda.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les métiers techniques c’est aussi l’affaire des filles!

Programme LYVAtech pour les jeunes filles

Parce que les metiers techniques en appelle aux femmes pour le bien-être de toutes et tous, lyva mobilise ambassadrices et apprenties pour développer l’enthousiasme des jeunes filles

Évoluer vers de nos nouveaux métiers et te permettre de :

  • Devenir actrice du développement technologique de notre monde hyperconnecté
  • Prendre conscience de tes envies, leur permettre d’évoluer
  • Croire en toi et en tes chances de succès, te respecter et faire respecter tes choix
  • Te projeter dans le monde industriel lors d’une visite collective d’entreprise
  • Te faire une idée du quotidien d’une apprentie et/ou ambassadrice, en partageant une journée avec elle sur son lieu de travail

Retrouve toutes les infos dans l'agenda #bepog 

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Heureux après un an d’apprentissage?

Suivez l'aventure de ces 5 apprentis.

 Ils ont la niaque, des rêves d’ados, des joies et des soucis d’apprentis «jetés» dans l’univers du travail. Si Victoria et Mael, 16 ans, Chloé et Camille, 17 ans, toquent à la porte du monde des adultes, Bastien y est déjà entré depuis longtemps avec ses 32 ans (lire «L’Express-L’Impartial» du 2 novembre 2017). A les entendre, il y a les jours roses et ceux en clair-obscur, mais tous sont convaincus voire emballés par leur choix. «Trop bien!» Seule Victoria a lâché fin juin sa formation d’installatrice électricienne. «Je ne regrette rien. C’était dur mais formateur.» Elle se prépare à partir pour Rome et commencera en août 2019 une formation de coach en fitness, comme Bastien.

Lire la suite – article Arcinfo (pdf)

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Que serait le monde sans les métiers techniques ?

120 élèves réfléchissent de manière ludique aux grandes inventions humaines.

Les semaines avant les vacances d'été sont toujours l’occasion pour les écoles de varier les programmes. Une douzaine de professeurs du canton de Neuchâtel ont profité de cette période pour sensibiliser les élèves à la place de la technique dans la société d’aujourd’hui.

Lire l'article complet

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Des écoliers à la rencontre des métiers techniques

Par un bel après-midi d’été, ce sont 26 élèves et trois enseignants de Marin qui ont décidé de venir à la rencontre des métiers techniques. Pour ce faire, ils ont visité l’entreprise high-tech Ciposa située à Hauterive.

Cette entreprise a été partie prenante du développement de la première souris d’ordinateur, de la carte à puce et de la première machine d’assemblage librement programmable destinée notamment aux domaines horloger et médical. Aujourd’hui elle est leader dans la réalisation de machines de bande à bande pour la réalisation d’écrans tactiles et la réalisation de machines d’assemblage. Autant dire que le savoir-faire à y découvrir y était tout bonnement exceptionnel.

Des compétences très pointues

Lors des présentations et lors de la visite, les jeunes ont eu l’occasion de découvrir que pour faire fonctionner une entreprise telle que Ciposa, de très nombreuses compétences sont nécessaires et que la voie de l’apprentissage est également une piste intéressante et pleine de potentiel pour l’avenir. Lors de son introduction, Jürg Nufer le CEO de cette PME de 35 personne a d’ailleurs bien insisté sur l’importance de pouvoir compter sur une formation professionnelle de qualité. Il a relevé au passage que plusieurs clients du monde entier avaient déjà essayé de lui débaucher ses spécialistes, notamment les polymécaniciens et les automaticiens.

Une région qui rime avec passion et précision

« Notre région est vraiment le berceau de la machine précise, par exemple, lorsque nous avons décidé de refroidir les axes de notre machine d’assemblage pour en assurer la haute précision et la répétitivité, nous avons pu nous reposer sur un savoir-faire qui fait vraiment partie de notre ADN régional. Il y a une vraie culture de la précision, de la minutie et de la qualité qui est partagée entre les fabricants, les sous-traitants et les écoles techniques. C’est un plus que nous pouvons offrir à nos clients »a expliqué Jürg Nufer. Pierre-Yves Kohler en charge du projet #bepog de valorisation des métiers techniques a notamment relevé le potentiel d’emploi de ce domaine : « Selon une étude réalisée récemment par Swissmem, de 2017 à 2021 il faudra recruter 17'000 personnes chaque année dans les métiers techniques pour maintenir la capacité de l’industrie suisse ! ».

Les métiers techniques pour l’avenir

Pour parler des métiers techniques, Léa et Miguel deux ambassadeurs du team #bepog étaient également de la partie. Lors de la rencontre, ils ont pu expliquer leur apprentissage et les différences avec l’école obligatoire. A la fin de la rencontre, les jeunes ont encore eu l’occasion de regarder des clips vidéo de présentation des métiers réalisés par #bepog.

Un bel effort de la part de ces élèves à une semaine des vacances et dans une salle de réunion qui affichait 30°… alors que le lac était juste à côté.

Merci à tous les participants, aux enseignants et à Ciposa.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

24 places d'apprentissage en Valais

Des places sont encore disponibles dans plusieurs domaines alors n'attendez pas, be part of the game !

Envoie rapidement ton CV accompagné d'une lettre de motivation à/aux adresse/s indiquée/s :

AUTOMATICIEN/NE CFC > 3 places vacantes

École Professionnelle Technique et des Métiers | Ch. St-Hubert 2 | CH-1950 Sion
eptm.ch > 1 place
HYDRO Exploitation SA | Centre de formation des apprentis | Rue des Vorziers 12 | CH-1920 Martigny
hydro-exploitation.ch > 2 places


INFORMATICIEN/NE CFC > 1 place vacante

École Professionnelle Technique et des Métiers | Ch. St-Hubert 2 | CH-1950 Sion
eptm.ch


DESSINATEUR/TRICE-CONSTRUCTEUR/TRICE INDUSTRIEL/LE CFC > 5 places vacantes

École Professionnelle Technique et des Métiers | Ch. St-Hubert 2 | CH-1950 Sion
eptm.ch


POLYMECANICIEN/NE CFC > 5 places vacantes

École Professionnelle Technique et des Métiers | Ch. St-Hubert 2 | CH-1950 Sion
eptm.ch > 4 place
HYDRO Exploitation SA | Centre de formation des apprentis | Rue des Vorziers 12 | CH-1920 Martigny
hydro-exploitation.ch > 1 places


CONSTRUCTEUR/TRICE D’APPAREILS INDUSTRIELS CFC > 2 places vacantes

Cimo Compagnie industrielle de Monthey SA | Ressources Humaines | Case postale 432 | CH-1870 Monthey 1
cimo.ch > 2 places


LABORANTIN/E CFC > 7 places vacantes

École Professionnelle Intercantonale de la Chimie (EPIC) | Rue des Produits 9 | CH-1870 Monthey
epic-monthey.ch > 6 place
Cimo Compagnie industrielle de Monthey SA | Ressources Humaines | Case postale 432 | CH-1870 Monthey 1
cimo.ch > 1 place

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Genève récompense ses meilleurs apprentis

L'Union Industrielle genevoise a récompensé les meilleurs apprentis de la mécatronique industrielle

La Fondation sociale de l'Union Industrielle Genevoise (UIG) récompense chaque année des apprentis de la mécatronique ayant obtenu leur Attestation fédérale de formation professionnelle AFP ou leur Certificat fédéral de capacité CFC avec les meilleures moyennes scolaires (théorie professionnelle) au cours de leur apprentissage.

Sous la présidence de Monsieur Pierre MAUDET, Conseiller d'Etat en charge du Département de la sécurité et de l'économie (DSE), devant un grand nombre d'invités - parents, formateurs et responsables d'entreprises, enseignants et représentants de l'OFPC - la cérémonie s'est déroulée le 5 décembre 2017 au centre d'enseignement de Pont-Rouge.

Huit apprentis ont été récompensés cette année : Simon KRAMER (Électronicien, CERN) ; Stéphane KLEBER (Dessinateur-constructeur industriel, SIG) ; Umit INCE (Praticien en mécanique, Orif) ; Morgane PERRET (Polymécanicienne, Rolex) ; Pierre Maudet Conseiller d'Etat ; Sacha CRUCHON (Automaticien, Hach Lange) ; Alexandra PEDROSO FERNANDES (Dessinatrice-constructrice industrielle, Article 32) ; Joao Manuel SANCHES BEIRAO (Mécanicien de production, Rolex) ; Baptiste TEUFEL(Laborantin en physique, CERN) absent sur la photo.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

#bepog au Comptoir suisse

#bepog a été associé au CPNV pour la présentation des métiers techniques au Comptoir suisse.

#bepog a été associé au CPNV pour la présentation des métiers techniques au Comptoir suisse sur un stand de 100 m2. Le but était de mieux faire connaître les professions techniques par le biais d’activités ludiques et la présence de robots.

Plusieurs dizaines d’enfants, garçons et filles, ont participé aux activités du stand. Leur âge moyen est surprenant : 75% d’entre eux avaient entre 8 et 12 ans, et 25% plus de 12 ans.

Pendant les 10 jours qu’a duré le Comptoir, le stand a accueilli son lot de visiteurs, avec des pics de participation les mercredis après-midi et le week-end. Les activités proposées étaient flexibles au niveau du temps (p.ex. la programmation des robots Lego pouvait aussi bien être abordée en 10 minutes qu’en quasiment une heure pour les jeunes très intéressés).

Nous relevons que Beaulieu a largement fait usage du stand, en programmant un arrêt au « village technique » lors de chaque visite officielle. Les organisateurs (MCH/Beaulieu) sont très satisfaits de l’édition 2017 du Comptoir suisse en général, ainsi que du stand « formation technique ». Ils ont d’ores et déjà annoncé vouloir réitérer l’opération en 2018 (avec plus de surface à disposition). Aussi bien le CPNV que #bepog sont prêts à remettre l’ouvrage sur le métier en 2018.

Image : Le Conseiller fédéral Guy Parmelin sur le stand CPNV/#bepog lors de l’inauguration officielle.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Futur en tous genres

Journée FETG

FETG est un projet mis en œuvre par les bureaux et les commissions de l’Egalité de 18 cantons à travers la Suisse, dont Neuchâtel et Berne. Cette journée offre à de jeunes filles et garçons une occasion unique de découvrir des métiers traditionnellement exercés par l’autre sexe, afin de permettre d’élargir leurs horizons professionnels. Le but est de casser les clichés encore trop présents dans notre société.

Cette année, #bepog a le plaisir de financer quatre ateliers destinés aux filles dans le cadre cette journée, soit deux dans le canton de Berne, ainsi que deux nouveaux dans le canton de Neuchâtel. Grâce à une belle collaboration entre la HE-ARC, les bureaux de l‘Egalité, la coordination FETG Suisse Romande et #bepog, il a été possible d’organiser ces quatre ateliers le 9 novembre prochain.

Ces quatre ateliers ont pour thème «Filles et informatique» et «Filles et technique». Au programme : atelier de programmation, atelier « systèmes embarqués » avec la réalisation d’un bras dessinateur, diverses démonstrations et découverte de la face cachée de la microtechnique.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Team #bepog

Cette année #bepog agrandi son team d’ambassadeurs.

Lors du lancement de #begog nous vous avions présenté nos 5 ambassadeurs, apprentis dans l’industrie. De par leur présence sur les réseaux sociaux, leur soutien lors de salons de la formation et d’autres événements, ils contribuent depuis le début à la promotion des métiers techniques sous la bannière #bepog. Cette année un casting a été lancé dans différentes écoles professionnelles de Suisse romande afin d’agrandir l’équipe. Nous voulons plus d’ambassadeurs venant de tous les cantons concernés. Chaque nouvel ambassadeur pourra participer à différents types de missions en fonction de ses préférences et de sa disponibilité et recevra des crédits #bepog avec lesquels il pourra choisir parmi une liste de bons cadeaux.

Quatre de nos cinq ambassadeurs viennent de décrocher leur CFC et nous les en félicitons. Bravo ;o)

Ils ont manifesté l’envie de continuer à nous aider à promouvoir les métiers techniques et nous les en remercions.

Pour plus d’informations : https://www.bepog.ch/fr/teambepog

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Tech’école

Les ateliers Tech’école sont animés par des professionnels passionnés qui ont la volonté de partager leur savoir.

Ils sont intégrés aux cours de sciences et ils ont tous un thème technologique ou scientifique en lien avec un objet du quotidien. Ils sont destinés aux élèves de 11 Harmos et leur but est de faire découvrir aux élèves les domaines de la haute technologie et de la science.

Professionnels et professeurs travaillent en duo pour créer un cours interactif avec démonstrations et expériences à la clé. La méthode est interactive, éducative et surtout démonstrative grâce à des expériences réalisées en direct dans la classe.

Le concept Tech’Ecole a été créé par M. Erez Halahmi, physicien, ingénieur en électronique et en électricité et M. Daniel Guntli, biologiste. Ils ont recruté un groupe de professionnels volontaires et recherchent toujours de nouveaux passionnés.

Afin de comprendre les motivations pour devenir animatrice d’un atelier scientifique pour Tech’école, Olha Sereda, ingénieure-chimiste a répondu à quelques questions.

Tech’école publie son interview sur le site : http://techecole.ch/interview/.

Ce projet qui existe sur Neuchâtel ne demande qu’à s’exporter sur les autres cantons. Pour ce faire, nous allons prochainement lancer une campagne de recrutement d’animateurs.

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Les enseignants de Moutier en visite

Tornos et le Centre d'apprentisssage de l'Arc Jurassien à Moutier

Comme nous l’avions déjà fait dans le canton de Neuchâtel et du Jura, nous avons invité les enseignants de l’école secondaire de Moutier à visiter l’entreprise Tornos et le CAAJ (Centre d’apprentissage de l’Arc Jurassien) à Moutier. Une vingtaine d’enseignants étaient présents lors de cet après-midi dédié à la découverte des métiers techniques. Une telle opération permet de mettre en contact des « mondes » à priori assez éloignés les uns des autres. Il est à relever qu’à chacune de ces visites, tant les enseignants que les industriels relèvent leur satisfaction à avoir pu ainsi échanger autour des métiers techniques de manière constructive.

Lien articles de presse :

https://www.bepog.ch/images/upload/files/moutier-c...

https://www.bepog.ch/images/upload/files/la-semain...

https://www.bepog.ch/images/upload/files/jdj-1-06-...

news
  • Partage-moi:
  • Mail
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Stage WINS pour les filles

Une nouvelle session aura lieu le jeudi 20 et vendredi 21 avril 2017 de 9h00 à 16h30

Ce stage organisé par la HES-SO Valais-Wallis / Haute Ecole d'Ingénierie est destiné aux filles du cycle d'orientation valaisan. L’objectif est de leur faire découvrir les métiers de l’informatique, de l’électronique et de la mécanique.

Ce stage donne l’opportunité aux jeunes filles de fabriquer leur propre casque de réalité virtuelle personnalisé qu’elles pourront ensuite emporter chez elles. Lors de ce stage les participantes s’essayeront au dessin en 3D sur un logiciel de CAO, ainsi qu’à la découpe laser, à la programmation d'une application, au soudage de composants électroniques et même à la programmation d'un microcontrôleur.

Le stage se terminera par une visite de l’école en compagnie des parents.

L’inscription est gratuite et aucune connaissance préalable n'est requise pour participer au stage.

Pour plus d’informations et inscription cliquez ici